NDP Statement on Banning Corporate and Union Donations

“The NDP’s position has long been that corporate and union donations should be banned from politics so we applaud this move by the Liberals to copy another part of our policy,” said NB NDP Interim Leader Rosaire L’Italien. “However, even after cutting it in half, the personal contributions limit is still unusually high at $3000 a year, still one of the highest in Canada, and double what is allowed for federal political parties. This allows wealthy individuals to disproportionately influence the system. The NDP advocates that this should be lowered to $1000.”

However Mr. L’Italien was critical of the way that the government went about it.

“The timeline for doing this is very arbitrary and self-serving and the roll out was not consultative. It’s deeply cynical of the Liberals to ban corporate and union donations the day after a big fundraiser with all of their big money friends.” Said Mr L’Italien, referring to the Liberal Party’s annual $500-a-plate fundraiser which is scheduled for May 31st, the day before the changes come into effect.


« La position du NPD a longtemps été que les dons offerts aux partis politiques de la part des entreprises et des syndicats devraient être interdits. Alors nous applaudissons ce geste des libéraux de copier une autre partie de notre plateforme » a déclaré le chef intérimaire du NPD, Rosaire L’Italien.

« Cependant, même après avoir diminué de moitié la limite des contributions personnelles, cette limite est encore exceptionnellement élevée puisqu’elle se monte à 3000 $ par année. Cette limite est toujours l’une des plus élevées au Canada et le double de ce qui est autorisé pour les partis politiques fédéraux. Cela permet aux individus riches d’influencer de manière disproportionnée le système. Le NPD préconise que la limite soit abaissée à 1000 $. »

De plus, M. L’Italien a critiqué la façon dont le gouvernement va mettre cette mesure en place.

« Le calendrier pour appliquer ces changements est très arbitraire et à l’avantage des libéraux. De surcroit, les autres partis n’ont pas été consultés quant au déploiement de ces changements. Il est profondément cynique de la part des libéraux d’interdire les dons des entreprises et des syndicats le lendemain d’une grande collecte de fonds avec tous leurs gros donateurs » a déclaré M. L’Italien en se référant à la collecte de fonds annuelle de 500$ par assiette du Parti libéral prévue pour le 31 mai, le jour précédant l’entrée en vigueur de ces changements.

-30-